Voici le communiqué d’HES à l’occasion de l’IDAHOT 2014, qui marque le premier anniversaire de la loi ouvrant le mariage à tous les couples, à une semaine de l’élection des membres du parlement européen.

À l’occasion de l’IDAHOT (International Day Against HOmophobia and Transphobia), Homosexualités et Socialisme (HES – Socialistes LGBT) salue le travail de l’association SOS homophobie qui rend visible, chaque année dans son rapport, les injures et violences dont des lesbiennes, des gais, des bis et des trans sont victimes, mais les aide, par sa ligne d’écoute et son soutien juridique, à surmonter le traumatisme de l’agression. Si on cherche un exemple de ce qu’est la fraternité, on peut prendre celui du travail des bénévoles de SOS homophobie.

Ce 17 mai est aussi un anniversaire. Il y a tout juste un an, le président de la République promulguait la loi votée par le parlement et validée par le Conseil constitutionnel, ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. HES ne perd pas de vue cette avancée considérable dont ne bénéficient pas tous les peuples européens, loin s’en faut, reste vigilante sur sa mise en œuvre par les différentes autorités civiles et mobilisée pour de nouveaux progrès.

L’égalité est un combat politique pour que chaque citoyenne et chaque citoyen bénéficie de la même dignité en droit, sans distinction d’origine, de genre, d’identité de genre, d’orientation sexuelle, de religion ou d’âge.

Dans une semaine aura lieu l’élection des membres du parlement européen.Depuis 5 ans, le groupe socialiste au parlement européen a pris part à ce combat. De nombreux textes liés aux thématiques LGBT ont pu être adoptés, tel le « rapport Lunacek » demandant à la Commission européenne la mise en place d’une stratégie européenne pour l’égalité. Rapport adopté contre l’avis de bon nombre d’eurodéputés UMP et apparentés UDI. Martin Schulz, candidat socialiste à la présidence de la commission européenne s’engage, par exemple, pour une meilleure reconnaissance des familles LGBT et de leur mobilité en Europe. De nombreux candidats sur les listes socialistes ont signé le manifeste d’ILGA-Europe (ONG européenne LGBT).

Voter le 25 mai pour que les députés européens socialistes soient nombreux, c’est choisir de poursuivre ce chemin et permettre à l’Union européenne de peser en faveur de la dignité humaine dans un monde où de nombreux pays, l’homosexualité est assimilée à un crime ou à un délit.