20 propositions pour les municipales de 2020

Pour ces municipales, HES formule 20 propositions pour ces élections en 2020.

Europe et international

Les municipalités ont des moyens d’action pour permettre que leurs actions en lien avec les politiques de coopération, de jumelage et tous leurs liens à l’international, intègrent une dimension de défense des droits des personnes LGBTI+.

Police et justice

Les échelons municipaux ou intercommunaux sont ceux pour lesquels le pouvoir judiciaire et policier ont encore beaucoup de liens à tisser parfois avec les services et les élu·es.
Organiser des rencontres entre responsables des institutions, mairie et association est un moyen d’améliorer les relations entre usager·es et ces pouvoirs. Mais c’est aussi un moyen de faire remonter les observations, soucis et remarques auprès des élu·es et des responsables.

Engager les acteurs municipaux dans la lutte contre le VIH-sida et les IST

En France aujourd’hui, environ 150000 personnes sont porteuses du VIH-sida, dont 30000 qui ne le savent pas. Dans les nouvelles contaminations, les personnes LGBTI+ sont plus touchées que d’autres.

La mairie acheteuse de prestations et administratrice

La mairie, à travers ses appels d’offres et ses commandes publiques, lors de l’organisation de ses différents évènements ou pour ses services réguliers, fait appel à des prestataires divers et variés. Elle peut inscrire dans ses commandes des choix clairs de lutte contre les discriminations.

En tant qu’administratrice dans différentes institutions, elle peut aussi faire mettre à l’ordre du jour et appliquer des politiques émancipatrices et de protection des droits et des personnes LGBTI+.

Police et justice

Police et justice

Les échelons municipaux ou intercommunaux sont ceux pour lesquels le pouvoir judiciaire et policier ont encore beaucoup de liens à tisser parfois avec les services et les élu·es.
Organiser des rencontres entre responsables des institutions, mairie et association est un moyen d’améliorer les relations entre usager·es et ces pouvoirs. Mais c’est aussi un moyen de faire remonter les observations, soucis et remarques auprès des élu·es et des responsables.

La mairie acheteuse de prestations et administratrice

La mairie acheteuse de prestations et administratrice

La mairie, à travers ses appels d’offres et ses commandes publiques, lors de l’organisation de ses différents évènements ou pour ses services réguliers, fait appel à des prestataires divers et variés. Elle peut inscrire dans ses commandes des choix clairs de lutte contre les discriminations.

En tant qu’administratrice dans différentes institutions, elle peut aussi faire mettre à l’ordre du jour et appliquer des politiques émancipatrices et de protection des droits et des personnes LGBTI+.

Communication et information pour lutter contre les discriminations

Communication et information pour lutter contre les discriminations

L’accueil inclusif n’est pas que l’affaire des personnels et des élu·es. C’est aussi l’affaire des autres personnes accueillies, qui doivent être sensibilisées au fait qu’elles ne seront pas victimes de discrimination, mais qu’elles ne doivent pas non plus, entre usagers des services, faire subir des discriminations.

Agir pour les LGBTI+ dans la vie de la commune

Agir pour les LGBTI+ dans la vie de la commune

En plus des actions directement menées par les élu·es et les services des municipalités et métropoles, les élu·es peuvent également inciter les structures locales à faire, eux aussi, le pari de la fraternité.
En leur facilitant le travail lorsque les services de la mairie sont impliqués dans des démarches et en indiquant de quelles manières la municipalité et les élu·es s’impliquent dans la lutte contre les discriminations.

Suivez-nous

Ce CP et cette volonté de se trouver des cautions morales pour le positionnement ouvertement hypocrite, illustrant bien le double discours d’En Marche sur les droits #LGBTI+ (et sur bien d’autres sujets), mérite un petit thread.


#LaREMpourTous #Municipales

🏳️‍🌈 ILGA-Europe and @lgbtiera just launched our joint LGBTI Enlargement Review about the human rights of LGBTI people in #EU accession countries during 2019. The review will feed into @EU_Commission’s Enlargement Progress reports: http://ilga-europe.org/sites/default/files/LGBTIEnlargementReview2019.pdf

Oui la #PMApourToutes est passée, mais le compte n'y est pas encore :
- remboursement par la #Sécu
- PMA pour les #transgenres
- #PMA post-mortem
- reconnaissance automatique des enfants nés à l'étranger...

Je compte sur l'Assemblée Nationale pour aller plus loin que le Sénat !

Load More...

 

 

#Municipales : Quand Sens Commun et LMPT intègrent En Marche.

À la suite des soutiens, investitures et adoubements de EnMarche pour des figures politiques proches notoires, élu·es impliqué·es et soutiens déclarées de LMPT, de Sens Copmmun ou ayant directement attaqué la loi Taubira et les propositions de PMA et de défense des familles homoparentales, leur groupe « Progressistes LGBT » a choisi, dans un CP diffusé sur les réseaux sociaux, de nous impliquer dans une nouvelle mascarade.

Notre réponse 👇
Ce CP et cette volonté de se trouver des cautions morales pour le positionnement ouvertement hypocrite, illustrant bien le double discours d’En Marche sur les droits LGBTI+ (et sur bien d’autres sujets), mérite un petit thread.

Plusieurs choses :
L’intégration des problématiques LGBTI+ au seins des logiciels des partis de gauche n’a pas été simple. L’histoire, ne serait-ce que dans les 30 dernières années, démontre la nécessité de réaliser un travail de pédagogie auprès des militant·es et responsables.

Encore récemment, il y a eu différents exemples de figures connues d’élues, de sympathisant·es, ou de militant·es en responsabilité (dans les différentes parties du spectre de la gauche) qui ont démontré tout le travail qu’il reste à faire pour lutter contre des représentations négatives et des idées préconçues qui sont humiliantes, préjudiciables et dangereuses pour la vie des personnes LGBTI+.

C'est pour ça que des structures existent, au sein ou à côté des partis de gauche et écologistes pour continuer à informer, à mettre en lien avec les associations LGBTI+ de toutes sortes, à travailler tout simplement…

Il ne s’agirait donc pas de croire que, dans les partis de gauche, tout est fait et plus aucun progrès n’est à réaliser, ce serait non seulement mensonger, mais une caricature de positionnement partisan, davantage groupie que militant.

Partant de là, les investitures, soutiens et adoubements par le parti présidentiel de figures politiques à l’engagement notoirement LGBTiphobes achèvent de faire la démonstration de son progressisme de façade qui ne dupe plus grand monde.

Tout cela venant :
- après les atermoiements sans fin sur la PMA, en prétendant donner des leçons à tout le monde,
- après le triste cirque autour de la députée Thill,
- après les stratégies hypocrites sur la reconnaissance des enfants nés par GPA (promesse de Macron que le gouvernement veut proscrire dans le PJL Bioéthique),
- après les discours énamourés d’E. Macron à l’épiscopat catholique,
- après la remarque sur « la France humiliée ».

Ce CP ridicule n’aurait dû mériter que l’ignorance qui convient, mais cette volonté de tenter de faire passer ces vessies pour des lanternes en taguant de nombreuses associations comme tentative bien maladroite de se trouver des cautions est une outrance de plus dans la stratégie des soutiens d’En Marche.

Cela doit cesser. À défaut de travailler avec des élu·es qui ont choisi de développer davantage des stratégies marketing que de véritables politiques de progrès, nous encourageons vivement @progressistLGBT
à ne plus tenter d’édulcorer les choix – clairs pour tou·tes – de leurs parti et élu·es, en tentant de se rattraper aux branches de comptes twitter d’autres structures.
... See MoreSee Less

View on Facebook

4 days ago

HES·Socialistes LGBTI+

Débats intéressants cet après midi lors de l’Assemblée Générale d’HES à Ivry. 🏳️‍🌈 ... See MoreSee Less

View on Facebook