1er décembre, journée mondiale de lutte contre le VIH-sida : l’État doit pleinement revenir dans le combat

L’édition 2021 de la journée de lutte contre le vih-sida doit permettre d’alerter les pouvoirs publics sur la carence en dépistage et les besoins de financement de la recherche, pour avancer dans le développement d’un vaccin, un horizon manifestement plus accessible qu’auparavant.

En démocratie, on ne régente pas la langue par décrets : l’apoplexie réactionnaire contre iel illustre les réflexes autoritaires de la majorité

Les déclarations, et tentatives ridicules d’actions légales ou règlementaires, de la part de la majorité LREM ou du ministre Blanquer contre l’entrée du mot « iel » dans Le Robert en ligne, illustrent les projets autoritaires d’une réaction qui ne cherche plus à se masquer.

Ambiance européenne, campagne électorale : dans une discussion publique dégradée avec des réactionnaires – homophobes – en grande forme, la bataille culturelle doit reprendre à gauche

Dans une ambiance particulièrement lourde, remplie des airs toxiques de la xénophobie et des ses variations, la campagne de la présidentielle est lancée et inquiète au plus haut point, par l’ampleur, rarement vue, des discours de haine… La France ne fait pas figure d’exception, le contexte européen d’attaques contre les droits LGBTI, des femmes et l’état de droit n’est pas plus enthousiasmant.

Il y a 230 ans, la 1re « dépénalisation de l’homosexualité » en France !

En 1791, l’Assemblée constituante (après la Révolution) créait un Code civil dans lequel était supprimé le « crime de sodomie », à nouveau absent du Code pénal de Napoléon de 1810. Un choix qui plaçait la France, dans une position unique dans le monde, grâce à l’action délibérée de l’habile juriste Jean-Jacques-Régis de Cambacérès.

Au Ghana un scandaleux projet de loi criminalisant les « activités » LGBTI+ en débat

Le législateur ghanéen va se prononcer sur une loi qui attaque frontalement les droits et les libertés individuelles en ciblant spécifiquement les LGBTI+. HES LGBTI+ a pu rencontrer des militants qui font le tour des pays européens pour avertir des dangers de cette loi et demander un appui international à leur combat.

Ambiance européenne, campagne électorale : dans une discussion publique dégradée avec des réactionnaires – homophobes – en grande forme, la bataille culturelle doit reprendre à gauche

Ambiance européenne, campagne électorale : dans une discussion publique dégradée avec des réactionnaires – homophobes – en grande forme, la bataille culturelle doit reprendre à gauche

Dans une ambiance particulièrement lourde, remplie des airs toxiques de la xénophobie et des ses variations, la campagne de la présidentielle est lancée et inquiète au plus haut point, par l’ampleur, rarement vue, des discours de haine… La France ne fait pas figure d’exception, le contexte européen d’attaques contre les droits LGBTI, des femmes et l’état de droit n’est pas plus enthousiasmant.

PMA tardive de Macron : des services publics sans moyen et rejetant des lesbiennes !

PMA tardive de Macron : des services publics sans moyen et rejetant des lesbiennes !

Des articles de presse, après les remontées de terrain de militantes, et d’associations, démontrent l’impréparation du service public de santé (faute de moyens) pour l’ouverture de la PMA. Pire, des exemples clairs de refus et de discriminations affichés à l’encontre des lesbiennes en couples et des femmes célibataires sont déjà révélés !

Contre les thérapies de conversion : un 1er vote satisfaisant, mais un débat à la transphobie criante

Contre les thérapies de conversion : un 1er vote satisfaisant, mais un débat à la transphobie criante

Mardi 5 octobre, l’Assemblée nationale examinait la proposition de loi Vanceunebrock contre les thérapies de conversion (TDC). Les députés ont approuvé ce texte à une majorité écrasante des votants, mais de nombreux amendements, déposés par la droite et l’extrême droite, et rejetés, utilisaient la lutte contre les TDC pour brandir des amalgames transphobes.

Une mission sur les « thérapies de conversion » confiée à la Miviludes, mais une proposition de loi enfin programmée. Quelle est la logique gouvernementale ?

Une mission sur les « thérapies de conversion » confiée à la Miviludes, mais une proposition de loi enfin programmée. Quelle est la logique gouvernementale ?

Vendredi 10 septembre, M. Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur G. Darmanin, chargée de la citoyenneté a subitement annoncé avoir confié une mission à la Miviludes sur le sujet des (pseudos) thérapies de conversion afin notamment de « quantifier » le phénomène. Et ce jour, une annonce de l’inscription de la loi à l’agenda parlementaire vient de tomber. À quoi riment ces annonces contradictoires si ce n’est à exprimer le défaut total de réflexion et d’action logiques pour les droits LGBTI de ce gouvernement ?

Demi-loi, retards records : la PMA à reculons de Macron,  zéro bébé avant la fin de son mandat !

Demi-loi, retards records : la PMA à reculons de Macron, zéro bébé avant la fin de son mandat !

Depuis le 26 juin, le projet de loi bioéthique a été adopté par le Parlement. La décision rendue aujourd’hui par le Conseil constitutionnel après sa saisine par la droite, qui a retardé la promulgation de la loi et le début légal des procédures de PMA pour toutes les femmes dans notre pays, ne fait plus qu’attendre les décrets d’application.

Aux États-Unis, les démocrates font avancer les droits LGBTI à grands pas

Aux États-Unis, les démocrates font avancer les droits LGBTI à grands pas

Depuis l’entrée en fonction de Joe Biden et l’élection de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, les États-Unis ont enfin repris le chemin du progrès et de l’égalité. Avec des dirigeants au Parlement et dans l’exécutif qui ont intégré politiquement les enjeux qui concernent les LGBTI, les pas ont été nombreux pour les droits des trans, contre les discriminations, dans la diplomatie et la visibilité…