International

Journée internationale contre les LGBTI-​phobies : les socialistes toujours engagés pour les droits et l’émancipation  !

Journée internationale contre les LGBTI-​​phobies : les socialistes toujours engagés pour les droits et l’émancipation !

En ce 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOBIT), Le Parti Socialiste, HES LGBTI+ et les Jeunes Socialistes tiennent à réaffirmer leur engagement dans la lutte contre les haines LGBTI et pour l’égalité des droits en France et en Europe. 

Rainbow Map 2024 : La France chute encore…quand la volonté politique n’est pas là, cela se voit !

Rainbow Map 2024 : La France chute encore…quand la volonté politique n’est pas là, cela se voit ! 

Une nouvelle fois, l’ILGA-Europe classe la France à une plus mauvaise place que l’année précédente. 10ème en 2023, la France finit à la 13ème place cette année avec un taux de remplissage des critères à seulement 62 % (contre 63 % l’année dernière). A l’approche des élections européennes, ce résultat vient de nouveau pointer du doigt l’absence de prise en compte sérieuse des questions LGBTI+ par les différents gouvernements des quinquennats Macron.

Autodétermination de genre : une loi d’émancipation en Allemagne, à quand en France ?

Autodétermination de genre : une loi d’émancipation en Allemagne, à quand en France ? 

Porté par la coalition de centre gauche d’Olaf Scholz, le Parlement Allemand a adopté le vendredi 12 avril une loi sur l’autodétermination de genre permettant à chaque citoyen·ne sur simple demande de changer d’état civil (prénom et sexe), rejoignant ainsi la dizaine de pays qui a déjudiciarisé complètement la démarche. Une victoire pour les personnes trans, intersexes et non binaires allemandes.

Pour une Europe des droits LGBTI+ : HES publie 40 propositions pour les élections européennes de juin 2024

Pour une Europe des droits LGBTI+ : HES publie 40 propositions pour les élections européennes de juin 2024 

À 4 mois des élections européennes, HES publie 40 propositions sur les droits LGBTI+ à destination des candidat·es de la liste du Parti Socialiste et de ses partenaires pour les élections européennes du 9 juin 2024.

À l’heure où les mouvements réactionnaires et les droites extrêmes gagnent du terrain, nous nous refusons au fatalisme et entendons contribuer à construire demain avec la gauche  une Europe plus juste, plus inclusive, plus égalitaire et plus solidaire. 

Rainbow Map 2023 : la France chute une fois de plus perdant 3 places et termine 10e. Où sont les vraies mesures pour les droits des LGBTI ?

Rainbow Map 2023 : la France chute une fois de plus perdant 3 places et termine 10e. Où sont les vraies mesures pour les droits des LGBTI ? 

Cette année encore, l’Ilga-Europe classe la France à une plus mauvaise place que l’année précédente. Cette fois-​​ci, notre pays est 10e, et son pourcentage de remplissage des critères recule à nouveau (63 %). Le résultat d’un cumul d’un manque de vision, d’une absence de réflexion sérieuse et concertée sur les sujets LGBTI et d’un refus de la macronie de les traiter efficacement, notamment politiquement. 

Orbán pousse davantage la Hongrie dans la haine anti-​LGBTI avec une nouvelle loi encourageant la délation

Orbán pousse davantage la Hongrie dans la haine anti-​​LGBTI avec une nouvelle loi encourageant la délation 

Le gouvernement hongrois de Viktor Orbán a de nouveau fait voter des dispositions LGBTIphobes dans une loi qui met en danger les familles LGBTI+ et les couples homosexuels mariés à l’étranger. C’est un nouvel affront pour l’UE et une nouvelle démonstration de l’impunité dont jouit le gouvernement Orban depuis trop longtemps. Où cela se terminera-t-il ? 

Rejet du recours d’une personne intersexe contre la France et son refus d’une mention « sexe neutre » à l’état civil

Rejet du recours d’une personne intersexe contre la France et son refus d’une mention « sexe neutre » à l’état civil 

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a rejeté le recours initié par une personne intersexe contre la France, pour obtenir sur ses documents d’identité, la mention de sexe neutre. Cette décision renvoie la France à ses choix politiques et à l’absence totale de réflexion sur l’intersexualité et l’état civil.