Le 16 févri­er 2017, l’Assemblée nationale adop­tait le « délit d’entrave à l’IVG » pour per­me­t­tre la fer­me­ture des sites de « dés­in­for­ma­tion » sur l’interruption volon­taire de grossesse visant à décourager et cul­pa­bilis­er les femmes souhai­tant sim­ple­ment s’informer sur l’IVG.

Deux ans plus tard, le 19 sep­tem­bre 2019, n’importe quel inter­naute souhai­tant s’informer sur la PMA ou la GPA a de fortes chances de se retrou­ver sur le site créé et pro­mu par des groupes réac­tion­naires. Der­rière cette adresse web plutôt sobre se cache une entité bien con­nue du mil­i­tan­tisme réac­tion­naire en France : « La Manif pour Tous » (dite « LMPT », qui d’ailleurs est recon­nue comme par­ti poli­tique).

Pour le savoir, inutile de chercher l’habituel onglet « Qui sommes-nous ? ». Il fau­dra descen­dre tout en bas de la page d’accueil pour attein­dre l’onglet « men­tions légales ». Autant dire que ce site, se présen­tant comme un site d’information quel­conque, est tout sauf objec­tif, neu­tre ou trans­par­ent.

Mensonges et confusion sur la PMA GPA

Aus­si, si vous vous retrou­vez sur ce site, car vous êtes intéressé.e par une PMA, vous appren­drez que vos « enfants ne con­naî­traient jamais leur père […] l’absence de père est un manque immense, de la petite enfance à l’âge adulte, pour un garçon comme pour une fille. ». Pire encore, que « La PMA sans père, c’est l’ouverture d’une boîte de Pan­dore qui con­duirait à la ges­ta­tion pour autrui (GPA) et à bien d’autres dérives (sic) ».

Ce site qual­i­fie égale­ment les enfants nés ou à naitre d’une PMA « sans père » d’orphelins sans his­toire et fait un rap­proche­ment insi­dieux entre mal-être, sui­cide et forme famil­iale. De plus, l’adresse du site choisit de con­fon­dre la PMA à la GPA pour­tant bien dif­férentes (dif­férents pays ont légal­isé la PMA, mais pas la GPA).

De la désinformation pure et simple

Finale­ment, alors que vous cher­chiez sim­ple­ment à vous informer sur une méth­ode déjà légale en France pour les cou­ples hétéro­sex­uels et qui pour­rait peut-être vous aider à fonder une famille, vous devenez tout d’un coup une future mère indigne, pri­vant son enfant d’une « vraie famille » et qui, par son égoïsme, guidera prob­a­ble­ment son enfant vers un grand mal-être voire le sui­cide.

Nous deman­dons que le gou­verne­ment prenne des mesures afin d’éviter que les sites mil­i­tants dif­fu­sant des men­songes et véhic­u­lant un dis­cours de haine pren­nent l’apparence de site d’information « neu­tre ».  énième site de dés­in­for­ma­tion ayant un objec­tif clair : cul­pa­bilis­er les femmes.

Laiss­er de tels sites prospér­er revient à laiss­er le mono­pole de l’information en ligne à des mil­i­tants réac­tion­naires. Ce sont des pro­pos iden­tiques à ceux de ce site qui sont à l’origine d’un mal-être pour les enfants et leurs familles.

Agnès Buzyn, min­istre des Sol­i­dar­ités et de la San­té, et Nicolle Bel­lou­bet, garde des Sceaux, min­istre de la Jus­tice ont les moyens d’agir.