Ce weekend, et ce samedi notamment, des marches et actions sont organisées en France et dans le monde qui entendent continuer à souligner la nécessité de la lutte pour l’égalité des droits.

Marches joyeuses et projection dans l’avenir !

En Vendée, le centre LGBT de La Roche-sur-Yon, dont les stands avaient été saccagés en mai 2019, par des étudiants d’un institut catholique, organise la première marche des fiertés LGBT du département. C’est un symbole fort. L’existence de marche dans les grandes villes, de nombreux départements, et leur développement ne peuvent qu’être bien accueillis par tou·te·s les militant·e·s de la transformation sociale.

À Perpignan, c’est le 4festival du film LGBT+ qui se tient depuis aujourd’hui et jusqu’à dimanche. Une animation culturelle qui illustre la variété des manifestations et des actions possibles pour visibiliser les personnes LGBTI+ et les sujets qui les touchent.

À l’étranger aussi

À l’île Maurice, comme en Algérie, des manifestations diverses ont lieu pour l’acceptation, la liberté, pour demander l’égalité des droits ou simplement visibiliser les personnes LGBTI+.

À Maurice, le Collectif Arc-en-Ciel, qui a déjà 15 ans, organise ce samedi sa Marche pour l’Égalité, dont la première a également eu lieu il y a 15 ans également. Il y a 2 ans, la marche avait dû être annulée sous la pressions d’un mouvement de musulmans radicaux, qui avait organisé une contre-manifestation. Sa présidente d’alors avait reçu des dizaines de menaces de morts.

En Algérie, depuis plusieurs années, le Ten Ten, organisé le 10 octobre, propose d’allumer, à 20 heures, une bougie à la fenêtre des habitations par les personnes LGBTI+ pour que leur existence ne soit plus niée, en signe de solidarité et pour l’espoir de meilleurs lendemains.

Ces manifestations sont des actes forts, dans chacun de ces pays, pour démontrer que le vaste tissu du mouvement LGBTI+ dans le monde reste mobilisé, même par ces temps de crise sanitaire, et en dépit des contraintes que des sociétés peuvent poser, pour défendre l’égalité et la liberté.

Dans ces pays où les passés se mêlent avec ceux de la France, et où le poids de l’histoire de la colonisation pèse encore contre les personnes LGBTI+, nous ne pouvons qu’être solidaires de ces actions, et redire que la dépénalisation mondiale de l’homosexualité et de la transidentité reste notre objectif.

Et marches funèbres 

Pendant ce temps, de tristes personnes continuent de vouloir mobiliser, pour défendre un prétendu modèle familial idéal, pourtant fantasmé, ignorant la réalité vécue par leurs contemporains, qui est celle de tou·te·s leurs concitoyen·ne·s depuis des décennies.

Ces derniers spasmes d’une pensée cadavérique visant à nier ou invisibiliser une partie de la population, en utilisant des mots et discours qui stigmatisent largement parmi les Français.es ne méritent rien d’autre que ce constat simple : les démarches de rejet, basées sur des discours falsifiés et haineux sont très minoritaires, peut-être encore trop bruyants. Et elles sont très largement désavouées.