Ce rap­port, dont la par­tie LGBTI a notam­ment été tra­vail­lé grâce à Sylvie Guil­laume, devient ain­si la posi­tion du Par­lement européen. Il dénonce les sit­u­a­tions pré­caires des migrant·e·s et réfugié·e·s sur le sol européen, et notam­ment la sit­u­a­tion par­ti­c­ulière des per­son­nes LGBTI qui courent un risque plus grand d’être con­traints au retour avant d’avoir pu étay­er leur demande d’asile dans des pays tiers ou d’autres États mem­bres.

2019 01 rapport droits fondamentaux parlement europeen

Aujourd’hui à Stras­bourg, le Par­lement européen a adop­té son rap­port annuel sur l’état des droits fon­da­men­taux au sein de l’Union européenne pour l’année 2017.

HES se réjouit du vote final où une grande majorité des députés européens (390 votes en faveur / 153 con­tres / 63 absten­tions) s’est pronon­cée pos­i­tive­ment sur ce rap­port pro­gres­siste. HES tient tout par­ti­c­ulière­ment à soulign­er l’important tra­vail de fond fourni par notre eurodéputé française social­iste Sylvie Guil­laume qui représen­tait le groupe des Social­istes et des Démoc­rates (S&D) dans ce dossier.

Lors des négo­ci­a­tions, elle a pro­posé de nom­breux amende­ments qui ren­forçaient notam­ment la par­tie rel­a­tive aux droits LGBTI en Europe et les a défendu avec suc­cès pour leur adop­tion lors du vote en com­mis­sion par­lemen­taire.

Ce rap­port devient ain­si la posi­tion du Par­lement européen et dénonce les sit­u­a­tions pré­caires des migrant·e·s et réfugié·e·s sur le sol européen, et notam­ment la sit­u­a­tion par­ti­c­ulière des per­son­nes LGBTI qui courent un risque plus grand d’être con­traints au retour avant d’avoir pu étay­er leur demande d’asile dans des pays tiers ou d’autres États mem­bres.

Le Par­lement demande aux États mem­bres de crim­i­nalis­er les « thérapies de con­ver­sion » et encour­age la Com­mis­sion européenne à pro­pos­er au plus vite une stratégie pluri­an­nuelle sur les ques­tions LGBTI pour la péri­ode 2019–2024.

Le rap­port sur la sit­u­a­tion des droits fon­da­men­taux dans l’Union européenne en 2017.