Ce samedi 29 juin 2019, la marche des fiertés parisienne s’élancera à nouveau dans Paris.

Autour du mot d’ordre de l’Inter-LGBT « Filiation, PMA : marre des lois a minima ! » de nombreuses associations seront présentes pour continuer à demander l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, trop attendue.

Et cette ouverture devra se faire avec une loi sur la filiation ambitieuse et qui permette de sécuriser toutes les familles. Beau-parent ou tiers social, délégation d’autorité, reconnaissance de maternité et paternité, de l’autorité parentale, de la reconnaissance de la tierce personne lors des dons… la liste pourrait être longue. Mais la première étape demeure l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, sans laquelle tout débat est vain.

Fin juillet, le conseil des ministres discutera du texte sur la PMA. Si le débat parlementaire est vital dans une démocratie, nous serons nombreuses et nombreux à être attentifs à son contenu et à son contexte bien avant la fin septembre.

Cette marche montrera aussi que, en dépit d’un contexte de hausse des violences contre les personnes LGBTI+, elles sont pourtant dans la rue. À demander l’égalité et à combattre les discriminations, avec les structures et associations LGBTI+ qui font vivre le milieu militant et donc la démocratie. Un monde militant qui interpelle, alerte, rencontre et travaille avec les acteurs publics et privés français et européens qui souhaitent réellement s’engager pour améliorer les droits des personnes LGBTI+.

Les progrès réalisés en 50 ans sont d’importance. Ceux qu’il nous reste à faire ne le sont pas moins. Droits des trans, accès aux soins, santé et prévention, discriminations en entreprise, chirurgies non-nécessaires sur les enfants intersexes, violences et discriminations dans les espaces publics, accès aux services de police et de justice, les thèmes sont nombreux…

Notre devise nationale demeure un objectif à atteindre et la République continue d’être ce chantier de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

Militant·e·s de gauche, de la transformation sociale, attaché·e·s à la construction d’une société émancipatrice, HES et tous les socialistes, avec toute la gauche, seront au rendez-vous de la marche des fiertés parisienne avec de nombreux autres, celles et ceux partageant cette envie.