Voici le communiqué d’HES présentant ses contributions aux états généraux des socialistes, dont la première phase se termine le 11 octobre.

Voici le communiqué d’HES présentant ses contributions aux états généraux des socialistes, dont la première phase se termine le 11 octobre.

Les adhérent-e‑s d’HES ont discuté, amendé et viennent de voter, par internet et de toute la France, les contributions que nous déposons, aujourd’hui en vue des états généraux du PS destinés à “reformuler l’identité” du parti socialiste. Un mois de débat s’ouvre maintenant, dans les sections et les fédérations sur la base des contributions déposées, dont celles d’HES.

Parmi les 12 thèmes proposés par la direction du PS aux adhérents et aux sympathisants, nous avons décidé d’en investir 5 à l’aide de 7 contributions qui tirent les leçons de longues années de militantisme et des premières années du quinquennat de F. Hollande.

Emancipation et progrès :

  • PMA, GPA, Parentalité : transmission, éthique et désir d’enfant (partie 1).
  • PMA, GPA, Parentalité : transmission, éthique et désir d’enfant (partie 2).

Laïcité et république :

  • Études de genre et féminisme : protéger le droit de savoir.

Droits et individus :

  • Faire avancer les droits pour les trans et améliorer leur vie quotidienne.
  • Lutter contre les discriminations : pour rester humains !

Europe et souveraineté :

  • Une feuille de route européenne pour les droits des personnes LGBT.

État social et service public :

  • Face au VIH/sida, une politique de santé publique pour la prévention et l’accès aux traitements

En menant à bien ce travail militant et réfléchi, nous avons voulu réaffirmer que le progrès et l’émancipation des individus font partie de l’identité socialiste, qu’ils sont constitutifs de son ADN. Nous allons maintenant travailler, dans les sections, dans les fédérations, et sur les réseaux sociaux, afin de convaincre que le PS ne doit pas traficoter son ADN et devenir un “OGM politique” qui renoncerait à l’émancipation de l’individu. Les socialistes doivent, au contraire, s’engager pour apporter à chacun, au début de ce XXIe siècle, les moyens économiques, sociaux et sociétaux de prendre la responsabilité de son existence pour constituer une société dynamique et fraternelle.

20141009-egps-7-contributions-5-sens-hes