Ce 15 novembre 2019 marque le vingtième anniversaire de la promulgation du Pacs. Dans une (trop) longue gestation de plusieurs années, ce texte a vu ses soutiens, contours et nom changer, évoluer, s’accroitre et se renforcer.

Du CUS au PACS, l’histoire est parfois complexe, ayant à gérer des soutiens timorés, des défenseurs ardents, des adversaires caricaturaux, un parcours complexe et au final, une promulgation profondément marquante. Elle est à retouver dans le livre coécrit par Jean-Pierre Michel, Patrick Bloche et Denis Quinqueton : L’Incroyable histoire du Pacs.

« L’incroyable histoire du Pacs », le livre-récit 20 ans après…

 

Une loi de liberté

Les partisans de l’égalité et de l’émancipation ne peuvent que se réjouir de voir qu’une loi tant vouée aux gémonies et annoncée comme cataclysmique est tellement entrée dans les mœurs, tellement utile aux Français·es, qu’ils sont aujourd’hui des millions à profiter de ce droit, que cette loi de liberté a voulu instaurer.

Une loi de liberté et d’égalité qui ouvre à toutes et à tous, quelle que soit son orientation sexuelle, un même droit. Une loi désormais partie intégrante de l’Histoire de la République qui, comme à chaque fois, marque puissamment l’héritage du Parti socialiste et la chronologie de la gauche au pouvoir. Une lui qui entraine dans son sillage même les moins acharnés de ses défenseurs, voire d’autres, parfois, qui furent de ses adversaires. C’est peut-être en cela que l’Histoire est intéressante.

Changer concrètement la vie

En plus de changer la vie de femmes et d’hommes qui sont désormais mis en capacité juridique de se protéger et de sécuriser leur situation, ce texte de loi a ancré les couples homosexuels dans la réalité quotidienne des Français·es, dans les vies de familles avec les célébrations que le mariage pour tous a conforté. Il a aussi, démontré l’inanité des craintes qui étaient diffusés dans la presse et les tribunes officielles par certains de ses détracteurs qui ont fini par admettre qu’ils avaient tort.

Les militantes et militants d’HES de ces années-là se sont impliqués largement dans cette bataille de conviction de leur propre camp, dans la défense d’un projet important et fondamental. Des militantes et militants d’autres associations, de partis politiques, de structures diverses et variées se sont aussi retrouvé·es dans cette longue et étonnante campagne pour l’émancipation et l’égalité des droits.

Ce sont les luttes d’hier qui créent les victoires de demain

À Elles et Eux, les militant·es d‘HES de ce jour tiennent à indiquer qu’ils et elles savent ce qui est dû à leurs combats et leurs énergies, pour témoigner de la reconnaissance et de la profonde estime que nous leur portons à tou·tes. Il ne nous est rien de possible aujourd’hui, sans ce jalon historique, c’est sur leurs épaules que d’autres se sont hissé·es pour la suite, et nous continuerons humblement à le faire.

Nous célébrons aujourd’hui ses 20 ans, nous en célébrerons 20 de plus et encore davantage !