En poli­tique, les promess­es n’engagent que ceux qui y croient… C’est un nou­veau recul, une dérobade de plus, une énième injure faite aux les­bi­ennes, seules ou en cou­ples, aux mil­i­tantes et aux mil­i­tants de l’égalité des droits que la majorité vient d’annoncer !

Tout ça au lende­main de la journée mon­di­ale con­tre les haines anti-LGBTI, le 17 mai, après que la France ait con­nu le plus gros recul pour les droits des per­son­nes LGBTI des 10 dernières années au classe­ment d’ILGA-Europe

Une majorité incapable d’agir clairement pour l’égalité des droits

Loupée dans le man­dat précé­dent, qui a mis en place les poli­tiques les plus fortes pour les LGBTI+ que la France ait con­nues, la PMA devait voir le jour depuis 2017… Hélas, depuis le début de son man­dat, cette majorité LREM (et ses alliés Modem, UDI-Agir, Démoc­ra­tie, Écolo­gie et Sol­i­dar­ité…) a cru bon de jouer de cynisme total et de veule duplic­ité sur la ques­tion des droits LGBTI+. Entre les annonces offi­cielles sur la rapid­ité d’exécution et les agisse­ments réels, les LGBTI+ ont bien com­pris à qui ils avaient affaire.

Une majorité qui autorise des dis­cours de haine en son sein pen­dant de très longs mois (Son-For­get, Thill…) et décide d’un débat bioéthique dans lequel elle inscrit l’ouverture de la PMA, dénon­cé par les asso­ci­a­tions pour mieux per­me­t­tre à ces dis­cours de haine d’infuser dans la société.

Qui fait des ronds de jambe per­ma­nents aux religieux et notam­ment aux évêques français, dont le rôle dans le com­bat con­tre l’égalité est notoire ! Nul n’a oublié le dis­cours au Col­lège des Bernardins du Prési­dent de la République, ses paroles bien com­pris­es sur « la France humil­iée » (donc les réac­tion­naires de La Manif Pour Tous, LMPT) par le mariage et l’adoption pour tous que la gauche a réal­isées dès la 1re année du quin­quen­nat 2012–2017. 

Prési­dent et Pre­mier min­istre absents, min­istres sans entrain sur le sujet, prési­dents du groupe LREM entre fuite et en apnée gênée, par­lemen­taires LREM tim­o­rés sur les amende­ments de pro­grès pour­tant néces­saires (et pour l’essentiel rejetés), le vote en 1re lec­ture au Par­lement (désor­mais dépourvu de sens) aura oscil­lé entre plat­i­tudes macro­nistes et faux-sem­blants dila­toires lourds de sens. 

Des années de perdues et des vies, des familles qui en font les frais

Cela fait presque 3 ans que le très atten­du avis posi­tif du Comité nation­al con­sul­tatif d’éthique (CNCE) a été ren­du sur la PMA ! Et depuis ? Quelques promess­es datées sitôt oubliées. Des min­istres hos­tiles ou très réti­cents. Des états généraux de la bioéthique pous­sifs, noy­autés par les réac­tion­naires. Et, au final, rien de con­cret.

Les choix évi­dents de cette majorité, sur la casse sociale et les attaques con­tre notre sys­tème de sol­i­dar­ité, ont été traités avec dili­gence. Mais pour les droits des per­son­nes LGBTI+ il n’est pro­posé que d’attendre encore et tou­jours.

Des reports de la PMA permanents

L’Inter-LGBT avait dénon­cé ces rap­ports suc­ces­sifs, qui n’ont fait que se repro­duire depuis, qui nuisent aux familles LGBTI+ et démon­trent que, pour ce gou­verne­ment, cette ques­tion se résume à une triste vari­able d’ajustement. Plus proche de l’argument de façade pour vaine­ment ten­ter de se démar­quer des autres par­tis de droite que de réelle­ment agir pour toutes et tous… Depuis 2017, tout cela était bien clair.

Le résul­tat est bien vis­i­ble, par tou·te·s, depuis l’arrivée au pou­voir d’Emmanuel Macron en mai 2017. La France est mal notée dans les classe­ments LGBTI, son score chute inévitable­ment, les témoignages d’agression et dis­crim­i­na­tions atteignent un nou­veau pic chaque année depuis 3 ans : le mes­sage est clair, les reven­di­ca­tions des LGBTI — notam­ment celle de la PMA pour toutes — ne sont pas jugées comme val­ables…

2022 devra être l’occasion de pro­pos­er un vrai pro­gramme ambitieux pour l’égalité, la lib­erté et la fra­ter­nité. La France doit repren­dre au plus vite le chemin de l’égalité, de la lutte pour les droits et de l’émancipation !