Lutte contre les discriminations

Journée internationale contre les LGBTI-​phobies : les socialistes toujours engagés pour les droits et l’émancipation  !

Journée internationale contre les LGBTI-​​phobies : les socialistes toujours engagés pour les droits et l’émancipation !

En ce 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOBIT), Le Parti Socialiste, HES LGBTI+ et les Jeunes Socialistes tiennent à réaffirmer leur engagement dans la lutte contre les haines LGBTI et pour l’égalité des droits en France et en Europe. 

Journée de la visibilité lesbienne : nommer pour exister et mieux faire société !

Journée de la visibilité lesbienne : nommer pour exister et mieux faire société !

Organisée pour la 1ère fois en 1982 au Québec, la journée de visibilité lesbienne est célébrée ce vendredi 26 avril, elle est un temps militant pour visibiliser les existences et les combats des lesbiennes : lutte contre les discriminations, contre  les stéréotypes de genre, santé, parentalité.

Beaucoup de revendications qui restent sans réponse car l’invisiblisation dont souffrent les lesbiennes occasionne des angles morts en matière de politiques publiques. 

Journée internationale de visibilité trans : face aux impostures des réactionnaires, écouter les vécus

Journée internationale de visibilité trans : face aux impostures des réactionnaires, écouter les vécus

A l’occasion de la Journée Internationale de visibilité transgenre, HES tient à réaffirmer son soutien aux personnes trans, cibles des mouvements réactionnaires et de la droite sénatoriale qui vient de produire un rapport scandaleux sur la “transidentification” des mineurs et qui s’apprête à déposer une proposition de loi rétrograde en matière de droit des personnes trans.

Le syndicat de la famille (ex Manif pour tous) n’est pas le bienvenu à Marseille !

Le syndicat de la famille (ex Manif pour tous) n’est pas le bienvenu à Marseille !

Les socialistes des Bouches-​​du-​​Rhône ont été informés de la venue ce jeudi 1er février à 19h30 à l’Ecole EMD Business School dans le 3e arrondissement du Syndicat de la Famille et de sa Présidente Ludivine de La Rochère pour une conférence intitulée « Le wokisme, danger pour la famille ».

École Stanislas : de la dérive d’un établissement à celle du Gouvernement

École Stanislas : de la dérive d’un établissement à celle du Gouvernement

À peine nommée, la nouvelle Ministre de l’Education Nationale, des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, Amélie Oudéa-​​Castéra a, malgré elle, mis les projecteurs sur l’établissement catholique privé sous contrat avec l’Etat Stanislas, où elle scolarise ses enfants et sur le traitement accordé par son prédécesseur, Gabriel Attal, à un rapport pourtant accablant de l’Inspection générale de l’Education Nationale sur cet établissement. 

Avis sans appel de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNDCH) sur le plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti LGBT+ 2020 – 2023

Avis sans appel de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNDCH) sur le plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti LGBT+ 2020 – 2023

Dans un avis adopté en séance plénière le 30 novembre dernier, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH), autorité indépendante de protection et de promotion des droits humains,  a rendu publique son évaluation du plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti LGBT+ pour  la période 2020 – 2023.

Fruit d’un travail approfondi, l’évaluation du Plan 2020 – 2023 par la CNCDH est très critique alors que le nouveau a été élaboré et annoncé en juillet dernier sans attendre la publication de cet avis.

Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire : Croire les victimes, encore et toujours

Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire : Croire les victimes, encore et toujours

Le 7 janvier dernier, Lucas, 13 ans, collégien, s’est suicidé.  Ses parents et proches sont catégoriques : il était victime de harcèlement à caractère homophobe. Pleine de courage, sa famille a déposé plainte et quatre agresseurs ont été reconnus coupables en première instance. HES avait salué cette décision de justice. Elle contribuait à reconnaître la parole des victimes de ces faits de harcèlement et d’homophobie en milieu scolaire, elle contribuait à ouvrir la voie à l’encore trop faible libération de la parole sur ces situations que subissent trop de jeunes et particulièrement de jeunes LGBTI+.

Devant les violences faites aux personnes intersexes, la société civile se mobilise !

Devant les violences faites aux personnes intersexes, la société civile se mobilise !

Appel inter-​​associatif à l’initiative du Collectif Intersexe Activiste – OII France

Le samedi 4 novembre 2023 à 17h30, nous, organisations de la société civile française, nous rassemblerons devant le Musée d’Histoire de la Médecine à Paris pour montrer notre engagement en faveur des droits des personnes intersexes. 

Ce lieu de rassemblement est fortement symbolique. Les protocoles actuels visant l’éradication des traits intersexes n’ont leur place que dans ce bâtiment : ni dans les facs de médecine, ni dans les centres de référence pour les “anomalies du développement génital”. 

Nous n’oublions pas non plus qu’à quelques mètres de là, il y a 155 ans, Herculine Abel Barbin se donnait la mort, face aux normes de genre qui écrasaient déjà les personnes intersexes. 

Attaques contre les personnes trans sur des tracts distribués à Villeneuve d’Ascq

Attaques contre les personnes trans sur des tracts distribués à Villeneuve d’Ascq

Communiqué de presse commun avec le Parti Socialiste du Nord et les Jeunes Socialistes du Nord

HES Nord a été informée par des habitant·es de Villeneuve d’Ascq de la distribution par courrier d’un long tract dénonçant “l’idéologie transgenre à l’école”.

Sur  huit pages, ce document est un concentré de fausses informations et de mensonges sur les transidentités et les personnes trans. Évoquant un “lobby”, “une armée de fanatiques” et des processus qui seraient “criminels” et employant les mots “menaces”, “contagion”, les phrases contenues dans ce texte masquent difficilement la transphobie de l’association qui a diffusé le document. 

Rainbow Map 2023 : la France chute une fois de plus perdant 3 places et termine 10e. Où sont les vraies mesures pour les droits des LGBTI ?

Rainbow Map 2023 : la France chute une fois de plus perdant 3 places et termine 10e. Où sont les vraies mesures pour les droits des LGBTI ?

Cette année encore, l’Ilga-Europe classe la France à une plus mauvaise place que l’année précédente. Cette fois-​​ci, notre pays est 10e, et son pourcentage de remplissage des critères recule à nouveau (63 %). Le résultat d’un cumul d’un manque de vision, d’une absence de réflexion sérieuse et concertée sur les sujets LGBTI et d’un refus de la macronie de les traiter efficacement, notamment politiquement.