Une mission sur les « thérapies de conversion » confiée à la Miviludes, mais une proposition de loi enfin programmée. Quelle est la logique gouvernementale ?

Une mission sur les « thérapies de conversion » confiée à la Miviludes, mais une proposition de loi enfin programmée. Quelle est la logique gouvernementale ?

Vendredi dernier, l’annonce par Marlène Schiappa d’une mission confiée à la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) pour travailler sur les thérapies de conversion a eu un mauvais goût de revenez‑y. Problème notable...